• Livraison et retour partout dans le monde
  • Des œuvres uniques et exclusives

Street-Art et Luxe : un mariage dangereux ?

  • Posté sur Avr 6, 2021

Hermès et Kongo (2011), JonOne et Guerlain (2016), Alec Monopoly et Tag Heuer (2017) ou encore Kaws et Dior (2019), ces dernières années ont vu naître des dizaines de collaborations entre le street art et le luxe.

Symbole de rébellion et de l’accessible, le street art semble à première vue antinomique de l’inaltérable et de l’élégance que représente le luxe.

Kaws X Dior, 12/2018

 

Mais pourquoi cet intérêt grandissant du secteur du luxe pour l’art urbain ?

 

Loin de penser qu’une association avec des artistes trop politisés ou irrévérencieux pourrait entraîner une perte de standing, les marques de luxes multiplient les collaborations audacieuses.

 

Leur cible est claire : les milleniaux. Ces marques voient en effet dans cette génération de trentenaire au fort pouvoir d’achat une opportunité de moderniser leur image parfois désuète, grâce à des artistes bancables et ultra connectés.

 

L’art urbain est ainsi apparu comme un excellent relais pour leur image, et rare sont les artistes qui s’y opposent.

 

Depuis leur première collaboration dans les années 80, Keith Haring a renouvelé son duo emblématique avec la marque de montre Swatch pour proposer une gamme de montre à l’effigie de la célèbre souris Disney.

Keith Haring X Mickey Mouse X Swatch, 07/2021

 

Également adepte du concept, la Maison Hennessy propose régulièrement des collaborations avec des artistes de la scène contemporaines. Après Kaws, Shepard Fairey, Ryan McGinness et JonOne, c’est Vilhs qui s’est prêté au jeu de la création de carafe Hennessy very Special en 2018.

 

Grande représentante de l’art urbain, la maison Louis Vuitton est également connue pour ses audacieuses collaborations : Yayoi Kusama, Takashi Murakami ou encore Jeff Koons, si les collaborations ont été sévèrement jugées par le public les stocks ont pourtant tous été épuisés.

 

Jeff Koons X Louis Vuitton 10/2017

En mai dernier, la marque Gucci de Kering SA a lancé une campagne de fresques murales à Mexico, tandis que la Global Street Art Agency de Londres avait réalisé une fresque murale pour Louboutin à Shoreditch en 2019.

 

Campagne Louboutin à Shoreditch, 07/2019

 

Nous le voyons, ces dernières années les annoncent de collaborations se succèdent à un rythme effréné. Si certains craignent une marchandisation extrême de l’art urbain, les artistes eux, avouent gagner davantage avec ce type de contrat qu’avec leur vente en galerie. Un avantage pécuniaire certes, mais pas que. Pour les artistes c’est également l’occasion de continuer à rendre leur art accessible en l’immiscent dans la vie quotidienne des gens.

 

artealer
Tu pourrais aussi aimer

Ouverture du Showroom Artealer à Paris !

  • on Mar 9, 2022

Après plusieurs mois de préparation, la galerie d’art en ligne Artealer ouvre son showroom à Paris, dans le 15ème arrondissement....

Lire la suite
artealer

6 Conseils pour acheter de l’Art en ligne

  • on Juin 18, 2021

Amateur d’art mais pas millionnaire ? Artealer s’est donné pour mission de vous aider à acquérir des œuvres d’art d’artistes émergents...

Lire la suite
artealer